Le fil de la médiathèque

Veille de bibliothècaire

Vous pouvez ranger votre liseuse

A peine éclos, le marché des liseuses s’effondre. Et il s’effondre plus vite que prévu. Selon une étude iSuppli de décembre, on a expédié 14,9 millions de liseuses en 2012 contre 23,2 millions d’unités en 2011, rapporte Brian X Chen pour le Bits Blog du New York Times. e-Marketer, bien que plus optimiste, s’appuyant sur les données du Market Intelligence & Consulting Institute, souligne le ralentissement de 2012, mais prédit un rebond pour les années à venir (18,2 millions d’unités pour 2013 et 23 millions pour 2016, notamment grâce au développement du marché européen et asiatique : mais, même ce sursaut laisse le marché de 2016 inférieur à celui de 2011). L’étude de la pénétration des liseuses sur le marché américain par e-marketer montre que le marché va continuer à progresser, mais à un rythme très faible (19,4 % de la population américaine devrait être équipée de liseuse en 2016 contre 15,4 % en 2012).

Aux Etats-Unis, selon le cabinet d’étude Forrester Research, cité par le Bits Blog, il s’est vendu 9 millions de liseuses en 2012, contre 15,5 millions d’unités en 2011. Et ce chiffre devrait continuer à s’effriter. Le cabinet d’analyse prévoit 7,5 millions de ventes en 2014… 5,3 en 2015… La renaissance des liseuses avec le Kindle en 2007 aura fait long feu.

L’hyperconnectivité des tablettes a gagné

Les appareils à usage unique ont toujours eu du mal à rivaliser avec les machines plus polyvalentes, rappelle Nicholas Carr. « Le multitâche bat toujours l’unitâche ». L’hypoconnectivité des liseuses a été écrasé par l’hyperconnectivité polyvalente des tablettes. Qu’importe les avantages des unes par rapport aux inconvénients des autres. Les liseuses n’ont été qu’un dispositif de transition, souligne Carr. 140 millions de tablettes ont été vendues en 2012 à travers le monde et on devrait atteindre 200 millions en 2013.

Le marché des liseuses a été une météorite, explique Jordan Selburn d’iSuppli à la Technology Review. « Les gens veulent faire d’autres choses sur leurs appareils que seulement lire des livres ». La polyvalence des tablettes l’a emporté.

En France, avant les ventes de Noël, on comptait environ 500 000 liseuses contre environ 5 millions de tablettes : 300 000 liseuses ont été vendues en 2012 contre 3,4 millions de tablettes. Le rapport est, là encore, de 1 à 10. Les appareils multi-usages ont toujours gagné. Mais plus que le multi-usage, il me semble que c’est la connectivité qui l’a emporté. La sérénité contraignante de la liseuse, sa sous-connexion reposante, a perdu. Elle restera réservée à quelques aficionados. On a pu croire un instant que le marché des liseuses pouvait atteindre le grand public, il est demeuré réservé aux gros lecteurs… et va rester circonscrit à ceux-ci.


Image : Tablettes vs Liseuses en France par Gfk, via Libération.

Les possesseurs de liseuses vont demeurer un public de choix pour le livre électronique (Florent Taillandier pour Cnet, montrait que les possesseurs de liseuses lisaient en moyenne 25 livres numériques par an, contre 14 livres en moyenne pour les lecteurs de papiers), mais c’est désormais le public des tablettes qu’il va falloir convaincre et il n’est pas sûr qu’il soit autant sensible à la transposition simple du livre que favorisaient les liseuses. Le « moment ebook » (« une phase première de mutation qui s’inspire très largement des pratiques utilisées dans le monde du livre imprimé, qui en est une transposition ») que décrivait Virginie Clayssen a vécu. Il va nous falloir passer à autre chose…

Reste à savoir maintenant, comment apporter la lecture à ceux qui ont des dispositifs leur permettant de tout faire et pour lesquels la lecture (de livres) demeure une activité parmi d’autres, bien souvent la plus faible en temps passé…

Cet article provient de La Feuille http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2013/01/19/vous-pouvez-ranger-votre-liseuse/#xtor=RSS-32280322

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :