Le fil de la médiathèque

Veille de bibliothècaire

Archives mensuelles de “juillet, 2012”

Du numérique au papier

Publie.net est connu comme coopérative numérique d’auteurs, et par les positions de François Bon pour le développement de l’offre littéraire numérique. Mais pour donner plus de chair, une nouvelle déclinaison vient d’ouvrir : Publie.papier, en partenariat avec le service d’impression à la demande de Hachette.

Cet article provient de Actualité du monde de l'information et des bibliothèques http://www.enssib.fr/breves/2012/07/02/du-numerique-au-papier

Publicités

Gutenberg passe à l’auto-publication

SelfgutenbergLe site Gutenberg, référence depuis 1971 dans le domaine des livres numériques gratuits libres de droits avec 40.000 références, propose désormais une plateforme d’auto-publication pour les auteurs qui souhaitent diffuser leurs oeuvres, toujours avec les mêmes principes de partage et de gratuité. C’est SelfGutenberg, pour l’instant seulement en anglais avec le seul format PDF (via CNetFrance, merci Florent).

Cet article provient de Aldus – depuis 2006 http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2012/07/gutenberg-passe-%C3%A0-lauto-publication.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+typepad%2FOEkF+%28Aldus+-+2006%29

Livres numériques: une bibliothèque qui n’utilise que des codes QR (SmartPlanet.fr)

Partagé par Pauline Moirez

Lire l’article original

Cet article provient de Le Bouillon des Bibliobsédés http://www.smartplanet.fr/smart-technology/livres-numeriques-une-bibliotheque-qui-nutilise-que-des-codes-qr-15889/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=livres-numeriques-une-bibliotheque-qui-nutilise-que-des-codes-qr-smartplanet-fr

Le Projet Gutenberg à tire-d’aile : 40 000 livres numérisés

Le Projet Gutenberg, lancé en 1971, vient d’annoncer la numérisation et la mise en ligne de son 40 000e ouvrage, un manuel d’ornithologie consacré aux oiseaux disparus. L’ebook, en accès libre et gratuit, permettra à tout à chacun de découvrir des espèces exotiques malheureusement disparues… Mais aussi de se rendre compte de l’écart qui se creuse entre projet non lucratif et numérisation commerciale.



L’auteur de ce manuel sur les piafs disparus n’est personne d’autre que… le second Baron Rothschild, Walter de son prénom, qui pratiquait la zoologie à ses heures gagnées. Le livre en question a été publié en 1905, sous le titre complet Les oiseaux disparus : une tentative pour rassembler en un volume un petit état des lieux des oiseaux disparus à chaque période de l’histoire : c’est-à-dire, les 600 ou 700 dernières années, auxquels sont ajoutés quelques-uns qui existent encore, mais sont en voie d’extinction. Prévoir une large couverture…

 

Peut-être la raison pour laquelle l’ouvrage ne fut publié qu’à 300 exemplaires chez Hutchinson and Co., Rothschild prenant la peine de signer chacun d’entre eux… Le livre était enrichi de 45 planches en couleur et de 4 croquis : le minimum pour rendre compte de ces robes chatoyantes disparues à jamais… Une sorte de symbole, d’ailleurs : un livre autrefois limité à 300 exemplaires, disponible pour tous, gratuitement…

 

Cependant, derrière l’annonce du record, il y a les réalités de la numérisation : condamné à un budget minuscule en regard de ses ambitions, le Projet Gutenberg célèbre ses 40 000 livres numérisés… un chiffre beaucoup moins impressionnant lorsqu’on le compare à celui de Google Livres, au hasard : bien plus de 15 millions de titres numérisés… Les scans des illustrations, disponibles sur le Projet Gutenberg, sont d’ailleurs d’une qualité très médiocre.

 

Pour faire connaissance avec ces oiseaux rares, venez gazouiller par ici.

Cet article provient de Actualitté – Une page de caractère http://www.actualitte.com/patrimoine/le-projet-gutenberg-a-tire-d-aile-40-000-livres-numerises-35254.htm

Comment la BnF va rentabiliser les oeuvres du domaine public

Partagé par Olivier Le Deuff

Commentaire de Olivier Le Deuff : 
Quand le pire devient possible

Lire l’article original

Cet article provient de Le Bouillon des Bibliobsédés http://www.actualitte.com/reportages/comment-la-bnf-va-rentabiliser-les-oeuvres-du-domaine-public-1776.htm?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=comment-la-bnf-va-rentabiliser-les-oeuvres-du-domaine-public

Google inaugure sa librairie numérique en France

Google annonce le lancement officiel en France de sa librairie sur sa boutique en ligne, riche de plusieurs dizaines de milliers de titres en français, (…)

Cet article provient de Toutes les actualités : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-google-inaugure-sa-librairie-numerique-en-france-49788.html

Du bon usage de l’autoédition

Partagé par Bibliobsession – Silvae

Commentaire de Bibliobsession – Silvae : 
Comme j’ai expérimenté différents modes d’autoédition ces dernières années, on m’écrit souvent pour me demander conseil. Plutôt qu’envoyer chaque fois un mail lapidaire, je publie un billet lapidaire. Au cours de mes expériences, je n’étais pas …

Lire l’article original

Cet article provient de Le Bouillon des Bibliobsédés http://blog.tcrouzet.com/2012/07/13/du-bon-usage-de-lautoedition/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=du-bon-usage-de-lautoedition

Faites le tour de France cycliste avec les bibliothèques (et avec Google Maps)

Partagé par Pauline Moirez

Commentaire de Pauline Moirez : 
Les médiathèques de Biesheim, de Guebwiller, de Kingersheim, du Pays de Thann, et la bibliothèque d’Illfurth en partenariat avec la médiathèque de l’Astrolabe de Melun et la médiathèque du Pays de Romans, vous proposent de faire des découvertes culturelles au fil des étapes du Tour de France cycliste, via une google map et des ressources documentaires judicieusement géolocalisées.

Lire l’article original

Cet article provient de Le Bouillon des Bibliobsédés http://www.calice68.fr/calice68.fr/cms/articleview/id/957/type_doc/3?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=faites-le-tour-de-france-cycliste-avec-les-bibliotheques-et-avec-google-maps

Des bibliothèques en libre-service à Beijing

Plus d’une cinquantaine de bibliothèques en libre-service fleurissent dans la capitale chinoise depuis 2011 et 100 de plus devraient être installées dans les prochains mois. Ces machines, de la taille d’un petit camion ressemblent à des distributeurs automatiques de billets et contiennent  400 livres disponibles 24h sur 24. Pour accéder à ce service, il suffit de se procurer une carte dans une bibliothèque publique pour la somme de 100 yuans (16$).

Cet article provient de Actualité du monde de l'information et des bibliothèques http://www.enssib.fr/breves/2012/07/19/des-bibliotheques-en-libre-service-beijing

Milan Kundera : refus du numérique

KunderaLes livres en danger, la disparition de la bibliothèque, c’est la conviction de Milan Kundera qu’il a exprimé à la Bibliothèque Nationale de France, se refusant à la numérisation de ses livres. « Il est la dernière personne à qui l’on pourrait faire comprendre que le livre et le texte ne font plus un mais deux. Ce n’est pas grave mais son discours vaut par son côté pathétique, dans l’acception la plus noble du terme, et crépusculaire. » [Pierre Assouline].

Cet article provient de Aldus – depuis 2006 http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2012/07/milan-kundera-refus-du-num%C3%A9rique.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+typepad%2FOEkF+%28Aldus+-+2006%29

Navigation des articles